Mars tout doux ou en courroux?

Publié: 1 mars, 2015 dans En cours

Février 2015 fut constant dans ses froids et on annonce un mars en continuité. Pour la semaine de relâche qui débute le mois, à l’extérieur comme à l’intérieur, une pléiade d’activités vont occuper les petits et les grands: l’Hôtel de Glace, l’Aquarium de Québec, la plupart des musées et les bases de plein air fourmillent d’activités concoctées pour la circonstance. Et pour sa 4e édition, le Festival de cinéma pour enfants de Québec aura lieu cette année à cinq endroits différents (Cinéma Le Clap, IMAX des Galeries de la Capitale, Musée de la civilisation de Québec, Cercle sur la rue Saint-Joseph, École de cinéma et de télévision de Québec (ECTQ)). On y propose notamment ateliers, animations et classe de maître, qui visent à intéresser les plus jeunes mais aussi les adolescents.

Mars représente aussi à Québec un printemps de poètes…ses dont la soirée d’ouverture officielle est prévue le 5 mars.

disparaitre ici bret easton ellis ecornifleusespar Vanessa Gagnon Bédard et Françoise Laforce

La pièce Disparaître ici à l’affiche au Théâtre Périscope du 10 au 28 mars 2015, adaptation librement inspirée de l’œuvre de Bret Easton Ellis, est une production marquante des compagnies TecktoniK et Les Écornifleuses. Le propos est sombre, tournant autour des thèmes de la sexualité et de la violence, et se veut une critique de l’ère de la superficialité et du paraître.

La pièce met en scène un groupe d’amis dans le début de la trentaine. Snobs, mondains et urbains, ils font la fête, consomment et recherchent les expériences intenses, pour tenter de chasser leur mal être. Lire la suite »

juile tragedie caninepar Camille Bisson

Ce mercredi 25 février, la pièce Julie – Tragédie Canine foulait les planches du Théâtre Premier Acte pour une deuxième soirée consécutive. Le Collectif Le Vestiaire en co-production avec la compagnie de création Nuages en Pantalons proposait un premier texte de Pascale Renaud-Hébert et Samuel Corbeil, mis en scène par Jean-Philippe Jourbert. Avant tout, il est bien important de statuer l’identité de Julie, Lire la suite »

Lida Moser Saison photo mnbaqpar Lucie Vallée

Depuis le 18 février dernier, le Musée National des beaux-arts du Québec (MNBAQ) pointe l’objectif sur la photo et y transcende le blanc hivernal. On y a dévolu, jusqu’en juin, une Saison photo d’oeuvres monochromes et multicolores, sous les regards de la photojournaliste américaine Lida Moser, du rocker canadien Bryan Adams, et d’une trentaine d’artistes québécois contemporains.

Le corpus central de l’événement est le travail de Lida Moser, décédée l’an dernier, qui découvrait le Québec, ses habitants et son territoire en 1950, alors qu’elle venait y réaliser un reportage pour le magazine américain VogueLire la suite »

le long voyage de pierre-guy bVanessa Gagnon Bédard et Sébastien Delorme

C’est au Théâtre Périscope qu’est présenté, jusqu’au 28 février 2015, Le long voyage de Pierre-Guy B., une nouvelle création du Théâtre Sortie de Secours, en coproduction avec le Théâtre l’Escaouette de Moncton et le Théâtre français du Centre national des Arts. Faisant suite aux Trois exils de Christian E., pièce ayant remporté un immense succès à travers le Québec, cette oeuvre, coécrite par Philippe Soldevila, Christian Essiambre et Pierre-Guy Blanchard, se veut le second volet de ce que les auteurs qualifient de « trilogie de fictions biographiques ». Lire la suite »

la guerre des tuques mnbaq fabien cloutierpar Lucie Vallée

Auteur, conteur, le comédien d’origine beauceronne Fabien Cloutier multiplie les projets. Décapant autant sur scène qu’à la radio et la télévision, il accumule les expériences depuis une quinzaine d’année et a développé une approche marquée par un verbe iconoclaste et jubilatoire. De ses textes ont été primés, mis en lecture à l’étranger et aussi traduit en plusieurs langues. La signature de Fabien Cloutier s’illustre ces jours-ci, pour une deuxième année, au Musée des beaux-arts du Québec (MNBAQ) dans la proposition La guerre des tuques, Lire la suite »

st-agapit 1920par Vanessa Gagnon-Bédard et Sébastien Delorme

Du 27 janvier au 7 février 2015, le Théâtre Premier Acte présente la pièce St-Agapit 1920, une production de la Compagnie L’Instant Suspendu. La mise en scène est signé Olivier Normand, de qui origine aussi l’idée de cette oeuvre intime et personnelle, se voulant une ode à la vie de sa défunte grand-mère, Jeanne-D’Arc Normand.

Dans cette pièce quasi-muette, trois interprètes féminines, soit Claudiane Ruelland, Mélanie Therrien et Ariane Voineau, se partagent les rôles de Mme Normand et de ses deux soeurs, à l’époque de leur mi-vingtaine. Lire la suite »

Quoique le mois de février débute avec des températures très froides, en théorie le pire est passé… Dans ce soleil et ce blanc, le Mois de l’Histoire des Noirs se manifeste à Québec et y propose des activités, dont le 28 février un Hommage à Georges Thurston, alias l’auteur-compositeur-interprète Boule Noire, pour lequel des billets gratuits sont disponibles au guichet du Théâtre Le Capitole.

En ce qui a trait au Carnaval de Québec (du 30 janvier au 15 février 2015), il se renouvelle régulièrement malgré ses 61 ans, en tentant l’équilibre entre tradition et contemporanéité, stimulé notamment par des projets comme La revengeance des Duchesses et le Off Carnaval (qui en est à sa 6e édition).

Côté modernité, le Mois Multi, avec son 16e Festival international d’arts multidisciplinaires et électroniques, a élaboré un programme foisonnant autour du thème l’Autre, et propose du 4 au 28 février des spectacles (concentrés au début et à la fin du mois) et des dispositifs interactifs explorant l’usage des technologies, ces installations rayonnant dans plusieurs lieux de la ville à partir du complexe Méduse.

ruminant-ruminant-frédéricpar Camille  Bisson

Hier soir le jeudi 22 janvier, le  diffuseur de danse contemporaine de Québec La Rotonde présentait la première du programme double Idiom + Ruminant Ruminant, deux pièces bien distinctes, deux duos oeuvrant au sein de sphères des plus disparates, le premier se consacrant exclusivement au corps dansant et au partage du mouvement, et le second naviguant entre performances physiques, expériences et dialogues. Lire la suite »

les fourberies de scapin molierepar Lucie Vallée

Du 20 janvier au 14 février 2015, le Théâtre de La Bordée entreprend l’année en proposant une dose de rire et de plaisir pour réchauffer les froides soirées avec le classique de Molière Les fourberies de Scapin. Le succès de cette comédie-farce, mitigé du vivant de Molière, ne se dément pas depuis, surtout lorsqu’elle est jouée par des comédiens chevronnés qui savent rendre les effets de théâtre que l’auteur a insufflé au texte. Molière a donné à ce dernier une cohérence propre, qui peut prendre forme lorsque le comédien sait s’y abandonner. Lire la suite »