Québec: culture et avenir au présent

Publié: 5 septembre, 2011 dans Culture et patrimoine
Tags:, , ,

par Lucie Vallée

Le blogzine Espace Ah! entame sa mise en ligne avec un mot sur la présentation officielle par François Legault et Charles Sirois, figures de proue de la «Coalition pour l’avenir du Québec», de leur document de propositions en matière de culture et langue française. L’évènement se tenait lundi le 29 août au Centre d’interprétation de la Place Royale à Québec, lieu symbolique de représentation du foyer de la société québécoise en Amérique.

Évidemment, l’exercice ne pouvait qu’être un peu limité dans le contexte de la démarche en développement de la coalition et de la chose politique en général. Comme des hommes d’affaires et d’action, messieurs Legault et Sirois se sont limités à des éléments concrets dans une approche qui se veut pragmatique. Ils ont axé leur démarche sur deux enjeux principaux: gestion de la place de la langue française et gestion de l’accueil adéquat des immigrants en vue de mieux les intégrer à la société québécoise francophone. Par ailleurs, ces axes ne sont pas dénués d‘importance dans le débat actuel et pour la survie de la culture québécoise. Ils méritent que des réflexions continuent à les explorer et les développer.

Un journaliste, lors de l’évènement, a questionné monsieur Legault sur sa formation en comptabilité et sa pertinence d’intervention dans la chose culturelle. Le plus limité des deux n’est pas toujours celui qu’on pense et cette question n’amène pas nécessairement matière au débat. À ce compte là, il y aurait beaucoup de travailleurs sans emploi, peu de ministres ministrables, et Jean Charest ou Pauline n’auraient rien à dire sur les arts et la culture! Tout en étant un interlocuteur pertinent et sceptique, il faut éviter les arguments simplistes.

Revenant à la comptabilité, profitons de l’occasion pour souligner l’apport d’intervenants comme Ulric Breton, comptable de formation et grand gestionnaire de projets artistiques et culturels qui a émergé à l’époque des balbutiements du ministère des affaires culturelles du Québec et de son premier titulaire, Georges-Émile Lapalme. Ulric Breton fut porteur de nombreux projets au Québec comme le Grand théâtre de Québec et la Maison de la Chanson. Un hommage particulier lui a été rendu l’année dernière lorsque la salle de spectacle du Théâtre Petit Champlain a été baptisée à son nom.

Quant à la culture québécoise, Espace Ah! se propose, à défault de la définir, de l’appréhender à Québec, ici et maintenant, et de partager ses découvertes avec vous sur ce nouveau blogzine.

Les commentaires sont fermés.