Britannicus … beaucoup

Publié: 10 février, 2013 dans Théâtre
Tags:, , , , ,

britannicus_theatre de la bordeepar Lucie Vallée

Il est souvent ardu de se mettre en bouche un texte en alexandrin tel une pièce de Jean Racine, et au fil des représentations les comédiens ont la possibilité d’embrasser leur rôle avec de plus en plus d’aisance. Le Théâtre La Bordée présente la pièce Britannicus de Racine depuis  plus de deux semaines et la représentation de samedi le 9 février se révélait un plaisir pour l’amateur.

Britannicus est une pièce en vers de douze pieds et l’attention aux dialogues denses est exigeante. La durée (90 minutes) est ici appropriée à l’intensité, pas trop longue ni trop courte. La mise en scène de Jean-Philippe Joubert est sobre, contemporaine et efficace, et contribue, après un début de pièce plus laborieux, à progressivement permettre de se laisser happer par le jeu des acteurs et la complexité psychologique des personnages à laquelle on ne s’attend pas nécessairement avec une écriture datant de la fin du 17e siècle et une intrigue datant des empereurs romains. Il faut souligner le jeu de Jacques Leblanc et Jean-Sébastien Ouellette, tout en duplicité chez le premier, et tout en fermeté sobre chez l’autre. Chacun esquisse le caractère de son personnage au fil de la pièce et le drame final évolue vers une situation tenant le spectateur en haleine. L’ensemble de la distribution est somme toute également à la hauteur du propos (Chantal Dupuis, Érika Gagnon, Laurie-Ève Gagnon, Olivier Normand et André Robillard).

Au Théâtre La Bordée, on propose au spectateur de mettre son billet dans un choix de boîtes. Observant les spectateurs après la pièce ce soir-là, on pouvait noter que les seuls billets déposés semblaient dans les options «beaucoup» et «énormément aimé». À bon entendeur… Il est encore possible  d’assister à Britannicus jusqu’à samedi le 16 février prochain.

Lien suggéré
Programmation du Théâtre La Bordée

Les commentaires sont fermés.