ventre theatre premier actepar Vanessa Bédard-Gagnon

Le Théâtre Premier acte présente jusqu’au 1 février 2014 la pièce Ventre, produite par la compagnie Théâtre Jésus, Shakespearre et Caroline à partir d’un texte de Steve Gagnon et dans une mise en scène de Denis Bernard.

Le tout commence avec une jeune femme perturbée qui pense que son amoureux est mort. La pièce se déroule dans l’appartement du jeune homme en question. Un logis insalubre jonché de serviettes sales, de canettes de bière vides ainsi que de bouteilles d’alcool fort, vides aussi. Puis le garçon raconte pourquoi une chaise de bois détruite est suspendue au plafond. Il ramène le spectateur à ses aventures avec sa copine et leurs liens à cette chaise.

La demoiselle arrive en défonçant la porte et on comprend qu’ils ont vécus une rupture. Tout au long de la pièce, ces deux personnages tentent de se réconcilier, de réparer leurs erreurs et d’oublier leur douleur. Ils exposent leur point de vue a propos de ce qu’ils ont vécus et leurs impressions par rapport à cela, ils discutent aussi de leurs valeurs et de ce qu’ils pensent de la société.

La nudité n’est pas essentielle à une pièce de théâtre mais ici elle ne semble pas de trop. Tout l’ensemble est équilibré et profond. Un équilibre entre l’espoir et la noirceur. Il ne manque rien, du jeu des acteurs (Marie-Soleil Dion et Steve Gagnon), à la chimie entre les deux personnages, l’endurance physique et le message. Destinée à un public averti, Ventre est rassembleuse, touchante et marquante. Une pièce conseillée pour les soirées froides de janvier.

Lien suggéré
Programmation du Théâtre Premier Acte

Photographie de Cath Langlois

Les commentaires sont fermés.