vision culture ville de quebecpar Lucie Vallée

En avril dernier, au congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS), un intéressant colloque multidisciplinaire proposait une réflexion ayant pour thème: Les territoires de la médiation culturelle: échelles, frontières et limitesDans un contexte formel et analytique, penseurs, créateurs et autres intervenants réfléchissaient sur la médiation culturelle comme philosophie d’action cherchant à renouveler les relations entre l’art, la culture et la société. Ce colloque explorait les enjeux théoriques et pratiques de la médiation culturelle autour de la notion de territoire appliquée à la géographie, au domaine professionnel, et au champ d’action du concept multiforme de «médiation culturelle».

Cette démarche offre une affinité avec celle présentée vendredi le 6 juin par la Ville de Québec et le Conseil de la culture, qui annonçaient la tenue de l’événement Vision Culture 2025 | Dialogues – Réflexions – Actions, les 29 et 30 septembre 2014. Les organisateurs ont mis en forme un exercice consultatif auquel les artistes et les organismes œuvrant en culture sont invités à participer dans un premier temps, en déposant d’ici le 27 juin prochain des mémoires alimentant l’un des trois thèmes ciblés: Dialogues, Réflexions et Actions. Ces mémoires seront analysés en vue du colloque et nourriront la révision de la politique culturelle municipale, dont la dernière version date de 2005. Cette démarche, visant l’écoute et l’échange, contribuera à la définition de la politique culturelle municipale pour un horizon de dix ans et au premier plan d’action quinquennal.

Afin que sa politique culturelle corresponde davantage aux réalités actuelles, la Ville de Québec initie un dialogue qui démontre l’importance que les autorités municipales accordent aux arts et à la culture, ainsi qu’à la pratique culturelle professionnelle, dans un exercice qui permettra de recueillir des recommandations du milieu, et de développer des pistes d’actions futures.

Par ailleurs, la Ville indique sa volonté de développer des retombées positives pour les citoyens «consommateurs» de culture. Une action de médiation culturelle intégrant le public au dialogue pourrait alimenter les perspectives en ce qui a trait aux enjeux affectants la diffusion des projets artistiques et culturels, et la fréquentation de propositions susceptibles de divertir, de séduire, d’enchanter, d’embellir…

Lien suggéré
Pour en savoir plus, s’inscrire ou pour soumettre un mémoire:
Ville de Québec – Vision Culture 2025

 

Les commentaires sont fermés.