Archives de avril, 2013

histoire de jeux videoLe Musée de la civilisation de Québec conclut le mois d’avril avec un retour vers le passé: quarante ans de création et d’évolution de jeux vidéos et plus de 80 consoles. L’exposition Une histoire de jeux vidéos présentée précédemment à Paris comporte plus de 450 artefacts (jeux vidéo, bornes d’arcade, accessoires, affiches, magazines, extraits de films) et permet de tracer, avec l’ajout d’un volet québécois, l’évolution des jeux vidéo.

À l’origine passe-temps et loisir, les jeux vidéo sont progressivement devenus des objets culturels. Les styles de dessins ont évolué parallèlement à la société et la technologie. L’exposition présentée au musée est interactive et seul, en famille ou en groupe, elle «se joue». (suite…)

amanda mccavour threaded linepar Lucie Vallée

En avril… est un événement présenté depuis 2011 qui vise à souligner annuellement les arts de la fibre et du textile au Québec. Durant ce mois, expositions, conférences et rencontres d’artistes en arts visuels, design et patrimoine dans ce champ de pratique sont mises à l’agenda. Ces activités sont produites sous l’égide de huit organisations fondatrices dont font partie, à Québec, le Centre MATÉRIA et la Maison des métiers d’art. À celles-ci se joignent la Biennale intenationale du lin (Portneuf), le Musée du costume et textile (St-Lambert), Diagonale (Montréal), le Centre de recherche et d’impression textile (Montréal), l’Université Concordia (Montréal) et le Centre des textiles contemporains (Montréal).

Cette année, le Centre MATÉRIA profite de l’évènement En avril… pour présenter à sa galerie du boulevard Charest des œuvres de l’artiste d’origine torontoise Amanda McCavour. Cette artiste de la relève (suite…)

Changing Room theatre periscopepar Lucie Vallée

Depuis le 16 avril dernier, le Théâtre Périscope ouvre portes et loges aux spectateurs dans une célébration festive et déjantée, d’une originalité et d’une humanité pour le moins décoiffantes et jouissives avec la pièce Changing room. C’est l’occasion de découvrir ou de redécouvrir, toutes en flammes et en émotions, Délice, Jewel, Praline, Rosy, Dory et La Goglue, inspirées à l’auteur et metteur de Québec Alexandre Fecteau, en collaboration avec Raymond Poirier.

Les artistes-personnages rencontrés par Alexandre Fecteau dans une approche théâtrale qui s’est construite à priori sur un exercice documentaire dans le milieu de drag queens, font partager au public l’intimité de leur vie et de leur travail de personnificateur féminin au Cabaret Club Le Drague. De cet univers hors norme, Changing room partage avec nous un regard, une expérience à laquelle peu ont réellement accès. Pour l’occasion (suite…)

Le mois d’avril se poursuit avec une grisaille de fin d’hiver qui s’étire. Les tulipes se pointent et sont accompagées d’une recrudescence d’activités. C’est le temps de célébrer le Jour de la Terre le 22 avril 2013 et de se préparer au potager urbain avec les ateliers du collectif Craque-Bitume. Avril propose encore de beaux projets. Pourquoi ne pas participer à un atelier culinaire (Événement Manga  jusqu’au 28 avril), une exploration du complexe muséal des Musées de la civilisation (le Musée lui même célèbre ses 25 ans d’ouverture) ou une visite de l’école de danse de Québec lors d’une journée porte ouverte dans le cadre de l’événement Québec Danse (22 au 29 avril)?

trainspotting theatre premier actepar Vanessa Bédard-Gagnon

Le 9 avril dernier débutait la présentation de la pièce Trainspotting sur la scène du Théâtre Premier Acte. Attelez-vous, parce qu’avec Trainspotting, tout fout le camp. Les personnages, désespérés (ou est-ce plutôt désespérants ?), tournent le dos à la vie conventionnelle et s’envoient en l’air à l’héroïne, sautent les trains, surfent sur une dérape abrupte, glissante et délétère. Ils ne prennent pour ainsi dire pas de vacances dans leur vocation de drogués, sauf à l’occasion de certains moments de lucidité assez hard merci. Mais cette fuite du monde, aussi extrême soit-elle, a tout de même pour toile de fond la construction inachevée ou interrompue de petits mondes. En réaction au gâchis de leurs vies (suite…)

salon international du livre de quebecpar Lucie Vallée

Ce mercredi 10 avril 2013 marquait l’ouverture du Salon international du livre de Québec (SILQ) sous la présidence d’honneur de l’écrivain français Marc Lévy.

Le SLIQ, c’est la fête des mots. D’abord il y a les mots écrits pour tout publics et tout âges. Il y a les mots dits, puisque quatre scènes sont aménagées en périphérie de la salle d’exposition pour les animations, conférences, radiodiffusions et remises de prix. Les mots sont aussi partagés lors de rencontres avec les auteurs. Ils sont illustrés à plusieurs kiosques dans le cadre du Festival de la bande dessinée francophone de Québec. Il y a les mots déclamés, mariages de la littérature, du théâtre et de la musique puisque le SLIQ c’est aussi Québec la Muse, événement qui propose des spectacles littéraires gratuit jeudi, vendredi et samedi dans trois lieux du Vieux-Québec.

Bien sûr, les mots voyagent. (suite…)

trois_paysages_karine ledoyenLe Centre chorégraphique contemporain de Québec La Rotonde déroule sereinement la programmation entamée en début de saison et en propose le huitième spectacle, du 10 au 12 avril 2013. Intitulé Trois paysages, il s’agit du plus récent projet de la chorégraphe de Québec Karine Ledoyen.

Ouverte à l’expérimentation multidisciplinaire et prête à s’aventurer hors des sentiers battus, Karine Ledoyen est directrice artistique de la compagnie Danse K par K, qui se voue depuis 2005 à la recherche, la création et la diffusion. Elle est également initiatrice de l’événement Osez! alors que la danse contemporaine a animé en plein air les quais du St-Laurent, dans des approches et démarches de création originales durant neuf étés, jusqu’en 2010. Le projet a également pris pied en sol belge et au Royaume-Uni en 2008. (suite…)

quand-la-mer periscope 2013-2014Bien que n’ayant pas complété leur saison en cours, les salles de diffusion théâtrale commencent à annoncer 2013-2014. La semaine dernière, le Théâtre Périscope s’engageait dans l’exercice et présentait les projets de sa programmation régulière à venir. Huit pièces au coeur des explorations du théâtre actuel sont proposées, susceptibles d’émouvoir, de faire réfléchir, de bouleverser.

On peut souligner tout de go deux projets où la collaboration avec des troupes ontariennes et acadiennes élargissent la palette géographique, sous la direction des metteurs en scène Philippe Soldevila et Joël Beddows en septembre (Quand la mer…), et en novembre (Visage de feu). En octobre, le Théâtre du Grand Jour, investi dans un théâtre de responsabilité sociale, de prise de parole et d’engagement citoyen, propose Billy (les jours de hurlement), de l’auteur beauceron Fabien Cloutier, mis en scène par Sylvain Bélanger. Au retour de janvier, la saison se poursuit (suite…)

Le mois d’avril débute avec des chaleurs de printemps. Même si ce n’est qu’un présage et que le prochain mois sera parfois froid et venteux par moment, les activités se diversifient. C’est le temps de se préparer au potager  avec les ateliers du collectif Craque-Bitume, à faire la tournée du Salon international du livre de Québec (10 au 19 avril) ou d’accepter l’invitation d’une centaine d’étudiants de la Faculté des lettres qui investissent le Musée des beaux-arts lors d’une Nuit de la création ouverte au public vendredi le 5 avril.